arpitan.ch & francoprovencal.ch

Sens tués des arpitans (patouésans) tot u tôrn du Mont-Blanc !

Accueil > Docs > Chançons, chançoniers et radios en arpitan > La bèla (teriê du CD "La vi est lundji")

La bèla (teriê du CD "La vi est lundji")

dimanche 1er mai 2011, par Dzakye

Extrêt (ren que les passâgos chantâs)
La bèla - extrêt
LA VI’ EST LUNDJI 2006 CD -Musicaviva Por comandar : info@lalionetta.it
Discografia de la Lionetta Musica Viva : +39 347 65 05 181
 

Patouà di Balme
(Traduit per Giorgio Inaudi)

La bela drè d’la fnèsta
i béiguet dins lou siél.
La bela drè d’la fnèsta,
i souspiret dins soun vél.

Es sintet na tchansoùn
tchantà nint sansa dòit,
parèi d’un parpaioun
i vait travè la nòit.

Da ou sièl dourà ls’stèiless
ou soùndjount tens pasà,
Sa pourtchiossioùn d’tchandèiles,
alèn co nous beigà, alen !
I a nint... D’vies si lardjess,
par lou di qu’ou vinrà.


Après la nòit at fésta,
ls’stéiless ou sount vià.
La bela drè d’la fnèsta
i souspiret pint ourà.

Arpitan (ORB)
(Transcrét per Dzakye Monire et Luca Tillier)

La bèla dèrriér (de) la fenéthra
il/el/o bêgue-t dens lo cièl.
La bèla dèrriér (de) la fenéthra
il souspire-t dens son vuèl(o).

Se senté-t una chançon
chantâ(ye) gnint sens(a) "duet"
pariér d’un parpelyon
il/el/o vât (a) travèrs (de) la nuet.

Du cièl dorâ les èthêles
oul /l(y)or/ils songiont (u) temps passâ,
Ceta procèssion de chandèles,
alens oncor nos bêguar, alens !
L’at gnint de vies si lârges,
por lo jôrn qu’o/il viendrat.

Aprés la nuet de fétha,
Les èthêles oul/l(y)or sont viâ.
La bèla dèrriér (de) la fenéthra
il/el/o souspire-t ples gnint ora.

Ètalien
(Tèxte original de Maurizio Bertani)

La bella alla finestra guarda nel suo cielo
La bella alla finestra sospira nel suo velo

Si sente una canzone cantata non senza garbo,
Come una fafalla passa attraverso la notte.

Dal Cielo dorato le stelle sognano tempi passati.
Questa processione di candele, andiamo anche noi a vedere.
Non ci sono vie abbastanza larghe per il giorno che verrà.

Dopo la notte di festa le stelle sono andate via.
La bella alla finestra non sospira più adesso.

Francês
(Traduit per Dzakye Monire)

La belle à la fenêtre regarde dans sons ciel
La belle à la fenêtre soupire dans son voile

On entend une chanson chantée non sans élégance
Comme un papillon passant à traver la nuit.

Du ciel doré les étoiles songent aux temps passés.
Cette procession de chandelles, allons la voir nous aussi.
Il n’est pas d’avenue assez large pour le jour qui va venir.

Après la nuit de fête, les étoisles sont parties.
La belle à la fenêtre ne soupire plus, maintenant.