arpitan.ch & francoprovencal.ch

Sens tués des arpitans (patouésans) tot u tôrn du Mont-Blanc !

Accueil > Valês (VS) > Los Três Nant -’Troistorrents’ (VS) > ÉD-VOS LE TEMPS… por passar ‘na dolenta vouèrba ?...

ÉD-VOS LE TEMPS… por passar ‘na dolenta vouèrba ?...

samedi 17 mars 2018

ÉD-VOS LE TEMPS…
por passar ‘na dolenta vouèrba ?

ARPITAN (PATOUÉS) DES TRÊS NANTS (‘TROISTORRENTS)
ORB ècritura de rèfèrence

Por tués a côp, devisar du temps,
Du temps que fét, du temps que n’ens
Du temps que chacun vodrêt fére
comet il s’entend !
Devisar de cecé, de cen, devisar de ren.
Devisar du forî, du chôdtemps
Devisar de tot, devisar por ren !
Portant, le temps, l’est pas ren
Puésque le temps, l’est de l’argent !
Puésque, des côps, on prend son temps
Et adonc, nos sens pas contents !

Il fodrêt le balyér, son temps
Le balyér a celos que l’ant
pas prod de temps
Pas a celos que l’ant jamés
de temps por ren
Le balyér a celos que l’ant
trop de temps
Mas que pôvant en balyér a nion.

On porrêt prendre le temps1
On pôt le prendre por ren !
Mas il passe vito, le temps !
Se on le prend pas
u bon moment
L’é pèrdu por tot le temps,
Il sè trôve pas més,
sur mens de luè1
Quand on l’at pèrdu le temps
Il pôt étre bon,
étre biô, étre fôrt,
Le temps s’achète pas
avouéc de l’ôr !

1 en nion luè, post / en niona pârt


Avo le tein...
po passa na dolînta vouârba ?

Po tui à cou, dévesa deu tein,
Deu tein que fei, deu tein que n’ein
Deu tein que tsacon veudreu feîré quemin é s’intein !
Dévesa de ceu-ce, de cein, dévesa de rein.
Dévesa deu forié, deu tsautin
Dévesa de tô, dévesa po rein !
Portan, le tein, l’é pa rein
Pisque le tein, l’é de l’ardzin !
Pisque, dei cou, on prein son tein
Et adon, no sein pa contin !
É faudreu le baillé, son tein
Le baillé à shieu que l’en pa preu de tein
Pa à shieu que l’en dzamei de tein po rein
Le baillé à shieu que l’en troi de tein
Mai que pouan ein baillé à nion.

On poreu preîndré le tein
On peeu le preindré po rein !
Mai é passé vito, le tein !
Se on le prein pa eu bon momein
L’é perdu po ta le tein,
É se treûvé pamei, su main de loi
Qua on l’a perdu le tein
É peeu eîtré bon, eîtré biau, eîtré fa,
Le tein s’atsétté pa avouei de l’a !


Avez-vous le temps .....
pour passer un petit moment ?

Pour, ensemble, parler du temps,
Du temps qu’il fait, du temps qu’on a !
Du temps que chacun voudrait faire comme il l’entend !
Parler de ceci, de cela, parler de rien.
Parler du printemps, de l’été,
Parler de tout, parler pour rien !
Pourtant, le temps, ce n’est pas rien
Puisque le temps, c’est de l’argent !
Puisque, parfois, on prend son temps
Et alors, on n’est pas content !
Il faudrait le donner, son temps
Le donner à ceux qui n’ont pas assez de temps
Pas à ceux qui n’ont jamais de temps pour rien
Le donner à ceux qui ont trop de temps
Mais qui ne peuvent en donner nulle part.

On pourrait prendre le temps,
On peut le prendre pour rien !
Mais il passe si vite, le temps !
Si on ne le prend pas au bon moment
Il est perdu pour tout le temps,
Il ne se trouve plus nulle part
Quand on l’a perdu le temps
II peut être bon, être beau, être fort,
Le temps ne s’achète pas avec l’or !